READING

Concert performance de Soundpainting

Concert performance de Soundpainting

Le Soundpainting permet de jouer à plusieurs sans partitions, sans texte, qu’on soit musicien, danseur, ou comédien. C’est une disciple très facile d’accès qui permet avec des signes de transmettre les règles du jeu : un rythme, un espace de jeu, une imitation, un rire, une série de gestes, une histoire ou une mélodie.

On peut apprendre rapidement les signes du Soundpainting, et c’est plutôt ludique de s’y familiariser. Pour un artiste, il s’agit d’une autre façon d’apprendre et de jouer avec les autres.

Créé à l’initiative de Walter Thompson il y a plus de 40 ans, le Soundpainting est un langage de composition en temps réel de plus de 1000 signes et conventions.

Comment ça fonctionne ?

Tout le jeu consiste à créer une interaction dynamique entre le chef et les interprètes, pour construire et développer des répertoires ou des textes définis en commun, et élaborer des situations d’improvisation individuelles ou collectives. Ainsi il devient possible de mettre en scène en direct un véritable spectacle.

Le Soundpainting n’est pas relié à une esthétique particulière en soi, et celle-ci dépend davantage des acquis de chaque participant, de son bagage culturel et de son engagement dans le jeu.

 

François Cotinaud, saxophoniste, clarinettiste et compositeur, est aussi l’un des maîtres du Soundpainting. Il dirige l’ensemble Klangfarben, qui comprend 2 danseurs, 2 comédiennes, et 9 musiciens. Il a enregistré une vingtaine d’albums, dont plusieurs autour de la poésie.